Sélectionner une page

Rétrospective 2017

Avant de commencer ma dernière année en junior, j’avais pris la décision de changer de coach personnel. Alain Berger m’avait approché pour me dire que si je le souhaitais, il était motivé à me suivre après le départ à la retraite de Baptiste Rollier. Sa grande expérience dans la course d’orientation et dans les techniques d’entraînement m’ont motivé à effectuer ce changement. Cela m’a beaucoup apporté et j’ai beaucoup appris. J’ai clairement augmenté tout ce qui touche à la préparation et aux analyses. J’ai continué de travailler avec mon autre coach, Sandra Lauenstein pour toute la partie physique et la planification des entraînements.

Ma préparation hivernale s’est très bien déroulée avec une bonne charge d’entraînement et tout ça sans blessure. J’ai vraiment commencé la phase technique au mois de février avec presque deux semaines en Espagne dans la région d’Alicante. Tout d’abord avec mon club finlandais (Tampereen Pyrintö) puis avec l’équipe suisse élite. C’était ma première expérience avec les élites et j’ai vraiment pu profiter du très haut niveau de mes coéquipiers pour progresser. J’ai aussi eu l’agréable surprise de gagner une course avec une dizaine de coureurs faisant partie des meilleurs mondiaux (Lorca O meeting). C’était un réel avantage de pouvoir m’entraîner au sud autant tôt dans l’année. J’ai effectué un total de 22 entraînements en 12 jours et parfois même avec trois entraînements quotidiens, une nouveauté.

La suite de la préparation s’est bien déroulée. J’ai pu voir que ma forme était bien présente notamment en gagnant le championnat suisse de nuit (M20). Mon objectif était clair, c’était les championnats du monde junior à Tampere en Finlande. Pour cela, j’avais décidé de mettre toutes les chances de mon côté et d’aller m’entraîner dans ces terrains le plus souvent possible. Je m’étais déjà entraîné un mois à Tampere pendant l’été 2016 et j’avais décidé d’y retourner au printemps. J’ai donc profité d’une semaine de vacances début avril pour me préparer dans les forêts finlandaises. J’ai la chance d’avoir un club finlandais basé à Tampere qui a pu m’accueillir et m’aider. Ensuite, j’ai encore enchaîné avec une semaine de camp avec l’équipe suisse junior en Slovénie et Croatie. Un changement de climat bienvenu et des terrains très intéressants.

J’ai pu donc prendre part aux sélections pour les championnats du monde en confiance malgré une méchante grippe les semaines précédentes. Je me suis donc qualifié sans trop de difficulté et j’ai pu me concentrer pleinement sur mon objectif principal. J’ai continué la préparation avec une semaine dans le jura français dans des terrains très techniques. Un camp très intensif physiquement qui m’a apporté une bonne base pour la suite.
Puis, j’ai vécu la semaine la plus intense de ma saison et le meilleur souvenir que je garde de cette année. Mes premiers et derniers championnats du monde juniors. Cela faisait plus d’une année que je m’y préparais et que tout était basé là-dessus. Malgré une petite frayeur en qualification de la moyenne distance où j’ai eu de la peine à gérer la pression, je me suis qualifié pour la finale. Mes résultats dans l’ensemble étaient plutôt bons (Moyenne : 11ème / Sprint : 11ème / Longue : 9ème / Relais : 5ème). J’étais malgré tout un peu déçu de ne pas avoir atteint un diplôme ou même un podium. J’en étais capable, mais quelques fautes techniques en fin de courses m’ont empêché d’atteindre ce résultat tant espéré. Mais je retire tout de même un bilan très positif pour mes premiers championnats du monde. J’ai pu courir à un haut niveau et concurrencer les athlètes scandinaves, particulièrement forts dans ce type de terrain.

Pour la suite de l’été j’ai profité de faire autre chose en participant à plusieurs courses de montagne. Sans préparation spécifique, je me suis surpris en faisant des résultats incroyables ! Une 4ème place (et premier suisse) à Thyon Dixence puis une 17ème place à Sierre Zinal avec un plateau digne d’un championnat du monde !

La saison s’est terminée avec quelques courses en Suisse et la coupe d’Europe junior (JEC) en Autriche. Je suis malheureusement tombé malade et n’ai pas pu courir à mon meilleur niveau. Je finis malgré tout 10ème de la longue distance, 10ème du sprint et 3ème du relais.
J’ai ensuite appris au mois de novembre que j’étais sélectionné pour le cadre national élite. Une bonne nouvelle et une super occasion pour pouvoir continuer à travailler et à apprendre pour atteindre mes rêves !

2017 en quelques chiffres

Heures d'entraînement

km de course/CO

mètres de dénivelé

compétitions de CO

  • 93 jours passés à l’étranger 25% 25%
  • 50 jours passés en dehors de la maison (Suisse) 14% 14%

Résultats 2017

Nuit: 1er

Sprint: 2ème

Longue distance: 3ème

Moyenne distance: 2ème

Moyenne distance: 11ème

Sprint: 11ème

Longue distance: 9ème

Relais: 5ème

Relais: 3ème

Longue distance: 10ème

Sprint: 10ème